Joby Aviation, une société aérospatiale basée en Californie, vient de clôturer avec succès sa dernière campagne de levée de fonds en collectant 590 millions de dollars en capital-risque. La startup a également signé un accord de partenariat avec Toyota pour la construction d’une flotte d’avions à décollage et atterrissage verticaux (VTOL) destinés pour le transport de personnes et de marchandises. Toyota a toujours été intéressé par les projets de Joby Aviation en l’aidant à collecter 100 millions de dollars en 2018. C’est pour cette raison que le constructeur automobile japonais a aussi pris la tête de la dernière campagne de collecte de fonds de la startup.

Joby Aviation a été créé en 2009 par l’inventeur JoeBen Bevirt. La startup est sortie de l’anonymat en 2018 après avoir levé 100 millions de dollars lors d’une campagne de financement auprès de plusieurs investisseurs, dont Intel, Toyota et JetBlue. L’argent obtenu à cette époque a permis de concevoir le premier prototype de taxi aérien de la startup qui a été testé sur l’aérodrome privé de Joby en Californie du Nord. Joby a toujours su garder son projet secret contrairement aux dizaines de sociétés qui travaillent également sur des avions VTOL électriques. C’est l’annonce de Toyota qui a poussé la startup à partager plus de détails sur son appareil ainsi que quelques images. L’avion tout électrique de Joby est équipé de 6 rotors. Il peut accueillir 5 personnes, pilote compris. L’appareil serait capable de parcourir jusqu’à 240 km (150 miles) en une seule charge et peut atteindre une vitesse de pointe de 320km/h (200Mph). Il serait aussi 100 fois plus silencieux qu’un avion conventionnel. Joby Aviation pense que le partenariat avec Toyota va leur permettre de déployer plus rapidement leur avion taxi, avant ses concurrents. Selon eux, ce soutien associé à l’investissement en capital-risque va accélérer la certification et le déploiement de ce nouveau mode de transport. Toyota n’est pas le seul principal partenaire de la startup. Il y a quelques semaines, Joby Aviation a également signé un accord avec Uber. Joby fournira des taxis aériens électriques tandis qu’Uber s’occupera du contrôle de la circulation aérienne, de la construction d’aires d’atterrissage, de la connexion au transport terrestre ainsi que de la reconfiguration de son réseau de covoiturage pour permettre aux clients de héler les taxis volants. Joby a également présenté récemment un modèle grandeur nature d’un taxi volant créé en collaboration avec Hyundai.

À lire aussi Toyota va construire la ville du futur au pied du mont Fuji au Japon

AUCUN COMMENTAIRE