Le système de reconnaissance faciale des smartphones est une réelle innovation. Ce dispositif de sécurité permet de déverrouiller simplement un téléphone en fixant la caméra frontale. Afin de juger de la fiabilité de ce système, un journaliste de Forbes, Thomas Brewster a réalisé quelques expériences. En effet, celui-ci a commandé la réplique parfaite de sa propre tête en 3D afin de tester le dispositif. Le but des expérimentations était de vérifier si oui ou non le système de déverrouillage facial fonctionnerait avec un modèle de visage imprimé en 3D. Dans ce cadre, 5 modèles de smartphone ont été utilisés dont 4 Android et 1 iPhone X. Les résultats ont montré que seul l’iPhone X était en mesure de contrer l’attaque tandis que les 4 modèles Android se sont déverrouillés facilement face au visage factice en 3D.

Cette étude a permis de conclure que le système de reconnaissance faciale comportait encore quelques failles. D’après les experts, la vulnérabilité de ce dispositif de sécurité facilitera le piratage par les hackers. La Police pourrait également exploiter cette faille pour fouiller dans les smartphones de certains suspects. En effet, ils n’auront qu’à imprimer la tête d’une personne en 3D afin d’accéder à ses données téléphoniques. Notons qu’aucun mandat n’est requis pour l’obtention de données biométriques. Donc, les policiers pourront tout mettre en œuvre pour déverrouiller un smartphone bloqué. Il est bon de savoir qu’actuellement, le mot de passe reste toujours la meilleure solution pour protéger vos données par rapport à la loi.

Le système de #reconnaissancefaciale peut être contourné avec une tête imprimée en 3D Click to Tweet
À lire aussi La reconnaissance faciale a été utilisée par le service de sécurité de Taylor Swift dans le but d’identifier ses harceleurs

AUCUN COMMENTAIRE