Symantec, le fabricant d’antivirus, a été récemment victime d’un piratage informatique. Les hackers auraient eu accès à des mots de passe et des numéros de compte des clients de Symantec. Un article paru hier dans « The Guardian » a indiqué que la liste des clients comprenait la police fédérale australienne, des grandes banques, des détaillants ainsi que des universités. Toutefois, Symantec a déclaré que les données obtenues par les pirates sont en partie fausses. Les hackers auraient accédé à une plateforme de test contenant des informations de bas niveau et non sensibles ainsi que de fausses adresses électroniques. L’un des porte-paroles de la firme a rajouté que la liste des clients obtenue par les pirates est également fausse. Cependant, certains d’entre eux utilisent bel et bien les services de Symantec.

L’utilisation de données factices permet aux entreprises comme Symantec de tester de nouveaux produits pour améliorer leur protocole de sécurité. Selon Gizmodo, Symantec faisait partie des 3 principaux éditeurs de logiciels d'antivirus qu’un groupe de piratage informatique connu sous le nom de « Fxmsp » a attaqués dernièrement. Les hackers ont ensuite proposé les données volées sur le marché noir pour une valeur de 300,000 dollars.

#Symantec : les #données volées récemment par des pirates seraient fausses d’après la firme Click to Tweet
À lire aussi Facebook a collecté les données de 187,000 utilisateurs avec une application interdite par Apple

AUCUN COMMENTAIRE