Une enquête de TechCrunch a montré que Facebook avait obtenu les données personnelles et sensibles de près de 187,000 utilisateurs de son application de recherche « Project Atlas ». Toutefois, cette application n’est plus disponible, car elle a été interdite par Apple en début d’année. Cette information a été divulguée dans une lettre envoyée au bureau du Sénateur Richard Blumenthal par Facebook. La lettre indique que le réseau social a collecté les données de 31,000 utilisateurs aux États-Unis, dont 4,300 adolescents, et le reste des données a été collecté en Inde.

Project Atlas était une version re-conditionnée de l’application Onavo VPN que Facebook utilisait pour collecter des données de périphériques. Comme cette pratique est contraire aux règles d’Apple, Onavo VPN a été retiré de l’Apple Store l’année dernière. Facebook a décidé de relancer cette semaine une nouvelle application de recherche appelée « Study ». Disponible sur Google Play, cette application est destinée aux utilisateurs approuvés par « Applause », le partenaire de recherche de Facebook. Le réseau social a déclaré que Study fonctionnera comme un programme de recherche rémunéré, mais avec plus de transparence.

#Facebook a collecté les #données de 187,000 utilisateurs avec une #application interdite par #Apple Click to Tweet
À lire aussi À une époque gouvernée par la donnée, 73 % des entreprises françaises peinent à les gérer efficacement

AUCUN COMMENTAIRE