La technologie joue un grand rôle dans le développement du sport depuis plusieurs années. Elle joue notamment un rôle non négligeable dans l'influence sur la façon dont les fans consomment les produits dérivés de leurs équipes favorites. En d’autres termes, la technologie a contribué à la transformation progressive du monde du sport depuis des décennies. Mais les investissements technologiques en lien avec le sport ne s’arrêtent pas. En 2018, le montant investi par les capital-risqueurs dans ce domaine a dépassé les 2.5 milliards de dollars. Cette somme va certainement atteindre plus de 30 milliards jusqu’en 2024. Une étude récente a permis de déterminer où seront placés la majeure partie des fonds d’investissement, quelles disciplines intéresseront le plus les investisseurs et quels sont les potentiels freins à l’investissement.

L’étude s’est basée sur un panel d’investisseurs qui ont émis leur avis sur les questions essentielles énoncées précédemment. Il en est ressorti que la grande partie des investissements sera placée sur les technologies se portant sur l’engagement des fans (diffusion en direct, plateformes de contenus, e-sport, etc.). En tout, elles représenteront dans le futur plus de 78 % du total des investissements dans la technologie du sport. Les autres technologies comme celles sur la performance des sportifs et les expériences de stade ne représenteront respectivement que 16 et 6 % des investissements. Par ailleurs, les répondants ont aussi listé leurs trois principaux domaines d’intérêt pour investir dans les technologies sportives. Il s’agit des plateformes de média et de contenu, les plateformes d’e-sport et de mesures de données, et enfin, l’analyse et la biométrie. Dans une moindre mesure, les investisseurs ont aussi énoncé d’autres points d’intérêt, notamment ceux qui portent sur la performance des athlètes, les jeux et paris, le fitness à domicile et la santé. Les répondants ont aussi répondu sur les disciplines qui les intéressent le plus pour investir. À la première place figure le basket-ball, suivi de l’e-sport et du football. Enfin, les trois principaux freins à leurs décisions d’investissement sont surtout le manque de compétence à la décision, l’aversion aux risques et le coût.

Dans une étude, les investisseurs en #technologie sportive dévoilent les secteurs et les disciplines sportives… Click to Tweet
À lire aussi La technologie de transcription automatique du langage en plein essor

AUCUN COMMENTAIRE