Mercredi dernier, la fusée Falcon 9 de Space X a pris son envol pour une mission vers la Station Spatiale Internationale. Baptisée CRS-16, cette mission avait pour but de transporter du ravitaillement et du matériel d’expériences scientifiques à bord de l’ISS. Le décollage qui a été réalisé au pas de tir du Cap Canaveral en Floride s’est bien déroulé et la fusée a parfaitement accompli sa mission. Cependant, un petit incident est survenu quelque temps après le décollage. Lors du vol spatial, Space X n’a pas pu récupérer le premier étage de la fusée, car il s’est écrasé dans la mer. En effet, ce module qui servait de propulseur devait revenir se poser à la verticale près du pas de tir après le lancement. Au lieu de cela, il est parti en vrille et est tombé dans le vide en tournant sur lui-même. Juste quelques secondes avant de s’écraser dans la mer, le premier étage a pu compenser sa rotation et a réussi à se poser en douceur dans l’océan.

Toute la scène a été filmée en direct par une caméra fixée sur le sommet du premier étage. Les images ont été retransmises en direct sur internet, mais le flux vidéo a été coupé exprès dès que les techniciens de Space X ont remarqué que le premier étage était hors de contrôle. Suite à cet incident, le PDG de Space X, Elon Musk a déclaré sur Twitter que l’atterrissage forcé était dû à la panne d’une pompe hydraulique qui sert à orienter les quatre grilles de contrôles aérodynamiques situés sur la partie supérieure du premier étage. Selon Elon Musk, ce type de panne ne constituerait aucun danger pour les habitants du Cap Canaveral, car en cas de dysfonctionnement, la fusée est toujours programmée pour s’écraser en mer.

#SpaceX a évité la catastrophe avec l’atterrissage forcé du premier étage de la fusée #Falcon9 Click to Tweet
À lire aussi Le projet Starlink de Space X

AUCUN COMMENTAIRE