Suite à l’accusation d’outrage de l’US Securities and Exchange Commission (SEC) à l’encontre d’Elon Musk, le chef de la direction de Tesla a déclaré que son utilisation de Twitter ne violait aucun accord avec l’organisme gouvernemental. La SEC avait demandé à un juge de condamner Elon Musk pour avoir violé un accord de règlement concernant son fameux tweet de financement garanti. Selon eux, le PDG de Tesla devait obtenir l’accord du conseil d’approbation de Tesla avant de communiquer des informations potentiellement importantes aux investisseurs. Face à cette situation, Elon Musk a indiqué qu’il n’a enfreint aucune règle et que le problème provient d’une mauvaise interprétation de la SEC qu’il décrit comme pratiquement erronée à tous les niveaux.

Ce n’est pas la première fois que le milliardaire Elon Musk est en conflit avec la SEC. L’année dernière, le PDG de Tesla avait déclaré dans un tweet qu’il avait obtenu un financement pour prendre le contrôle privé de la société à 420 dollars par action. Suite à cela, la SEC a décidé de déposer une plainte auprès d’un tribunal fédéral, car selon eux, Elon Musk avait menti. Cette situation a poussé le PDG à payer une amende de 20 millions de dollars tout en insistant qu’il n’a pas commis d’acte répréhensible. De plus, Elon Musk devait accepter de quitter le poste de PDG de Tesla pour une période de trois mois minimum, mais il ne l’a pas fait. La SEC a aussi demandé à Tesla de mettre en place un moyen de surveiller les déclarations publiques d’Elon Musk concernant la société surtout via Twitter.

La #SEC a accusé #ElonMusk d’outrage dans ses tweets Click to Tweet
À lire aussi Elon Musk dévoile les nouveaux plans du Projet SpaceX Mars

AUCUN COMMENTAIRE