Face à la hausse de l’affluence des instagrammers dans leur quartier, certains résidents parisiens ont demandé à la municipalité d’installer des barrières pour bloquer les visiteurs pendant les week-ends et les soirées. Les habitants de la rue Crémieux à Paris qui font partie des plaignants ont déclaré que des milliers de touristes envahiraient quotidiennement leur quartier. Ils ont souligné que les visiteurs ne sont pas là justes pour admirer les lieux, mais qu’ils provoquent également un énorme chahut. Les habitants se disent exaspérés par la situation, car ils ne peuvent plus jouir de moments de calme et d’intimité chez eux.

Les résidents de la rue Crémieux ont demandé à la ville de Paris de prendre des mesures nécessaires jusqu’à cet été pour que cette situation soit réglée. Cette circonstance n’est pas une première dans le monde. En 2016, la Brooklyn Heights Association de New York a décidé de mettre fin à son programme de visite de maisons historiques qui durait depuis 31 ans. En effet, certains résidents se sont plaints que les visiteurs ne respectaient pas leur vie privée en prenant des photos de l’intérieur de leur habitation. Un pont abandonné dans l’État de Washington a également dû être démantelé. De nombreux instagrammers ont continué à monter sur le pont malgré les panneaux d’avertissements qui mettaient en garde sur les dangers de la structure.

Les résidents de la rue Crémieux de Paris exigent que leur quartier ne soit plus assailli par les instagrammers Click to Tweet
À lire aussi L’Allemagne interdit à Facebook de combiner les données des utilisateurs d’Instagram, de WhatsApp et de Messenger

AUCUN COMMENTAIRE