Il y a quelque temps, Mark Zuckerberg, le PDG de Facebook a déclaré vouloir combiner Instagram, WhatsApp et Messenger. Selon lui, cette initiative permettra de créer une plateforme de communication unique qui facilitera l’interaction des abonnés. Dernièrement, Bundeskartellamt, un organisme allemand de contrôle de la concurrence a ordonné à Facebook de ne pas utiliser les données de ses utilisateurs dans le but de les associer à d’autres réseaux sociaux tels que WhatsApp et Instagram. Cette information a été dévoilée lors d’une interview accordée à la BBC. L’organisme de contrôle souligne que la fusion des 3 plateformes donne un avantage concurrentiel déloyal à Facebook. Selon eux, la création d’une base de données unique pour chaque abonné permettra à la firme de renforcer son influence sur le marché. De plus, certains législateurs et groupes de consommateurs ont déjà accusé Facebook de monopole après l’acquisition de WhatsApp et Instagram.

En réponse à l’agence allemande de contrôle, Facebook a publié un article intitulé « Why We Disagree With the Bundeskartellamt » ou « Pourquoi ne sommes-nous pas d’accord avec le Bundeskartellamt ». La firme souligne dans son communiqué que c’est la GDPR qui doit s’occuper des affaires qui touchent la confidentialité des données et non une agence spécialisée dans la concurrence.

L’Allemagne interdit à #Facebook de combiner les #données des utilisateurs d’#Instagram, de #WhatsApp et de… Click to Tweet
À lire aussi Facebook dévoilera les profils de ceux qui ont téléchargé les données personnelles de leurs utilisateurs pour le ciblage d’annonce

AUCUN COMMENTAIRE