Dans le cadre de la lutte contre la cybercriminalité, le FBI et 20 entreprises du secteur de la technologie se sont associés pour stopper une fraude publicitaire de grande envergure. Lors de l’enquête, 8 suspects ont été retenus. 3 d’entre eux ont été placés sous les verrous et attendent d’être extradés vers les États-Unis. Ce groupe de personnes serait à l’origine de la mise en place de plusieurs botnets qui permettaient de générer des faux clics et vues dans le but de tromper les réseaux publicitaires ainsi que les annonceurs. Les cybercriminels ont créé de faux réseaux publicitaires pour se faire payer par les autres réseaux d’annonceurs. Selon le FBI, cette pratique leur a déjà rapporté des millions de dollars.

Ce système de fraude publicitaire a été baptisé « 3ve » par les autorités. D’après les résultats des enquêtes, 3ve a utilisé plus de 1900 serveurs pour héberger les 3 bots Methbot, Miuref et Boaxxe. Ces robots avaient la faculté de charger l’un des 5000 faux sites de publicité et de générer des clics sur les pubs des annonceurs. Selon les enquêteurs, la fraude a été descellée l’année dernière quand le groupe 3ve a détourné des millions d’adresses IP professionnelles et résidentielles. Cette situation a poussé Google à regrouper les principaux acteurs du secteur de la publicité afin de stopper ce fléau. Les cybercriminels responsables de 3ve seraient des ressortissants russes et kazakhs.

Un réseau de cybercriminel démantelé par le FBI Click to Tweet
À lire aussi FBI : FaceID pour déverrouiller un iPhone X

AUCUN COMMENTAIRE