Si les géants technologiques américains sont connus sous l'acronyme GAFA, leurs équivalents chinois sont appelés les BATX, regroupant Baidu, Alibaba, Tencent et Xiaomi. Ces quatre entreprises technologique ont dominé le paysage chinois depuis plus d’une décennie, mais ce n’est plus le cas. Désormais, un nouvel arrivant vient de se placer à la quatrième place. Il s’agit de Pinduoduo, une entreprise de commerce en ligne. Engrangeant une capitalisation boursière de 47.6 milliards de dollars, Pinduoduo se trouve juste après les géants Alibaba, Tencent et Meituan, surclassant ainsi JD. Baidu ne figure plus dans le trio de tête. Pourtant, Pinduoduo est une entreprise assez récente, née il y a seulement quatre ans. Elle doit son incroyable croissance grâce à sa grande présence dans la Chine rurale, généralement délaissée par les plus grandes entreprises. L’entreprise est réputée pour vendre des produits très bon marché. En milieu urbain, Pinduoduo subventionne les appareils coûteux comme l’iPhone pour être à la portée du grand public. Par ailleurs, l’entreprise tire profit de sa collaboration avec Tencent grâce à laquelle elle peut commercialiser WeChat via l’application de téléchargement Lite auprès des populations moins au fait des technologies. Autre stratégie gagnante pour l’entreprise : la possibilité de réaliser des achats groupés. Actuellement, l’entreprise veut concurrencer directement Alibaba.

Quelques actualités ont aussi marqué le marché chinois ces derniers jours. Tout d’abord, la Banque populaire de Chine a publié un rapport selon lequel le nombre de personnes utilisant les paiements numériques est en augmentation de 5 % en 2018. Par conséquent, 82 % de Chinois utilisent désormais ces moyens de paiement (services de banques en ligne, paiement téléphonique, DAB, etc.). La principale raison est celle de l’amélioration de l’accès à ces services pour les habitants des zones rurales, notamment grâce à la présence d’acteurs en plein essor comme Pinduoduo. Dans un tout autre registre, le président chinois Xi Jingping considère que la « blockchain » occupe une place importante pour l’indépendance des économies. Toutefois, il est essentiel de prendre cette déclaration avec des pincettes, étant donné qu’en Chine, le terme « blockchain » ne désigne pas uniquement les cryptomonnaies, mais également les secteurs de la finance, de l’industrie et de l’agriculture. Cela ne veut pas donc signifier que la Chine autorise désormais les échanges cryptographiques, jusqu’ici interdits.

#Pinduoduo dépasse JD.com : le classement des entreprises les plus valorisées en #Chine est bouleversé Click to Tweet
À lire aussi Alibaba, Tencent et d’autres marques chinoises s’unissent pour un service d’autopartage de véhicules énergie renouvelable

AUCUN COMMENTAIRE