Ostendi, le spécialiste français du marché RPA, et Primobox, spécialiste de la dématérialisation RH, annoncent un partenariat pour répondre aux besoins croissants des grands comptes sur la gestion des flux documentaires RH, un besoin soutenu notamment par l’accroissement du télétravail. L’objectif est de gérer de bout en bout la dématérialisation RH, de la création de documents de manière automatisée à la signature électronique et l’archivage de ces derniers.

Cette intégration fait suite à une première collaboration suite à la demande d’un client. « Ostendi et Primobox ont constaté qu’il s’agissait d’une demande partagée par de nombreuses entreprises, principalement les ETI et grands comptes, à laquelle ne répondent pas les applications existantes ».

L’offre développée par les partenaires a pour vocation d’accompagner les directions des ressources humaines en proposant une solution métier adaptée qui réponde à leurs besoins de création, d’automatisation, de mise à jour et de pilotage des processus RH (contrat de travail, avenant, notes d’information, charte informatique, bulletins de paie, soldes de tout compte, etc.).

Fluidifier les processus RH

La valeur ajoutée de cette alliance stratégique est multiforme. Comme l’amélioration de la productivité en limitant les tâches administratives et en donnant de l’autonomie aux directions métiers (déploiement et mise à jour sans aucune intervention informatique/technique) ; l’interopérabilité avec les applications RH du marché ; la réponse aux exigences réglementaires et la garantie de l’intégrité des contenus et des processus : Ostendi et Primobox sont adhérentes à la FNTC (La Fédération des Tiers de Confiance du Numérique).

« Notre volonté est de proposer une solution de dématérialisation totale et prête à l’emploi pour les directions RH des grandes entreprises, compatible avec les écosystèmes SIRH en place. Le document RH est le cœur du réacteur des Ressources Humaines : il est capital d’être en mesure de fournir aux entreprises une réponse efficace, sur l’ensemble de la chaîne de dématérialisation, et répondant à toutes les obligations de sécurité, notamment en matière de RGPD, traçabilité, et d’archivage des données » déclare Ludovic Partyka, dirigeant et co-fondateur de Primobox.

publicité