Les autorités de l’Union européenne ont adopté hier une nouvelle législation concernant les contenus terroristes. Cette loi oblige les plateformes web à supprimer ce type de contenu après leur notification par les autorités. Cette nouvelle mesure a été approuvée par 308 voix contre 204. Baptisée « Règlement sur le contenu terroriste », cette loi souligne que les sites internet sont susceptibles de payer une amende pouvant atteindre les 4% de leurs revenus s’ils omettaient de supprimer les contenus terroristes dans les meilleurs délais. Ces mesures visent surtout les grandes plateformes telles que Facebook et YouTube. Cependant, la plus grande partie du débat s’est surtout concentré sur les petites plateformes, car certains détracteurs ont indiqué que le plan leur imposait un fardeau excessif.

La nouvelle loi approuvée par le parlement européen a décidé d’annuler certaines des parties du plan telles que l’obligation de surveillance permanente des téléchargements et de filtrage des contenus terroristes. La législation donne également une marge de manœuvre de 12 heures aux plateformes pour retirer un contenu malveillant. Cette nouvelle proposition de loi a été étudiée depuis le mois de septembre 2018 après que les autorités aient remarqué que les contenus terroristes diffusés sur les réseaux sociaux contribuaient à la radicalisation. L’adoption de ces nouvelles mesures a été accélérée après le tir de masse dans deux mosquées de Christchurch en Nouvelle-Zélande dont les images se sont rapidement propagées sur internet.

Le parlement européen a adopté de nouvelles mesures sur les contenus terroristes Click to Tweet

À lire aussi L’Union Européenne adopte la nouvelle loi sur les droits d’auteurs sur internet

AUCUN COMMENTAIRE