No More Ransoom fête actuellement ses 3 ans. Pour célébrer l’évènement, Europol a déclaré que le déploiement des outils de déchiffrage de fichiers sur le portail « No More Ransom » a permis d’empêcher les groupes de ransomwares de générer des profits estimés à au moins 108 millions de dollars. Le rapport indique également que le versement d’une rançon de près de 50 millions de dollars a été évité grâce aux outils de décryptage gratuits du ransomware GadGrab disponible sur le site web de No More Ransom. Depuis le lancement de la plateforme, plus de 3 millions d’utilisateurs ont visité le site dont 200,000 utilisateurs ont téléchargé les outils. La plupart des visiteurs du site viendraient des États-Unis, de la Corée du Sud, de la Russie, des Pays-Bas et du Brésil.

No More Ransom a été lancé en juillet 2016. Grâce à son partenariat avec plus de 150 firmes de technologie, la plateforme compte actuellement 82 outils capables de décrypter près de 109 types de ransomwares différents. La plupart de ces dispositifs ont été conçus par des fabricants d’antivirus tels que Bitdefender, Emsisoft et Avast ainsi que par des communautés en ligne comme et Bleeping Computer et par des agences de police nationale. Emisoft est actuellement l’un des membres les plus compétents de No More Ransom. La plateforme aurait conçu 32 outils de déchiffrement pour 32 types de ransomwares différents. Michael Gillespie, l’un des chercheurs de la firme a déclaré que le décrypteur pour MegaLocker fait partie des outils les plus performants, car il a permis d’éviter de nombreux cas de piratage. Emsisoft serait également en train de développer de nouveaux outils de décryptage pour les souches ayant touché un très grand nombre de victimes.

#NoMoreRansom a permis d’empêcher aux logiciels de #ransomware de générer des profits d’au moins 108 millions… Click to Tweet
À lire aussi Le créateur du ransomware « K!NG » aurait dépensé l’argent qu’il a amassé en jeu d’argent, sexe et drogue

AUCUN COMMENTAIRE