La semaine dernière, Microsoft a interdit l’utilisation de la version gratuite de Slack à ses 100,000 employés. Microsoft a publié une liste des applications et services interdits dont Amazon Web Services (AWS) et Google Docs. L’interdiction de Slack survient après la découverte des failles de sécurité au niveau de Slack Free et Slack Plus. Ces deux services ne fourniraient pas les outils nécessaires pour la protection des données intellectuelles de Microsoft, qui encourage plutôt l’utilisation de Microsoft Teams.

Microsoft a également interdit Grammarly au sein de la société, une application permettant d’écrire et de vérifier la grammaire en cours de frappe. Selon eux, le complément Grammarly Office et les extensions de navigateur ne doivent pas être utilisés sur le réseau Microsoft, car ils peuvent accéder au contenu protégé par IRM (Information Rights Management) dans les emails et les documents. Malgré la publication de la liste des applications interdites par Microsoft, il y a fort à parier que les employés continueront à utiliser les services concurrents pour concevoir leur propre plateforme.

#Microsoft interdit l’utilisation de #Slack, d’#AWS et de #Googledocs au sein de son entreprise Click to Tweet
À lire aussi Microsoft et Kano lancent un PC sous Windows 10 en kit destiné aux enfants

AUCUN COMMENTAIRE