Fidèle à ses discours habituels, Apple affirme considérer au plus haut point la confidentialité des données des utilisateurs. Dans sa politique de confidentialité, dévoilée avant le lancement de l’iPhone 11, la firme de Cupertino a clairement déclaré que l’utilisateur peut empêcher à tout moment la collecte de ses données personnelles, dont la localisation géographique en temps réel. Mais selon un rapport de Brian Krebs de KrebsOnSecurity, cela ne semble pas être le cas. Selon cet expert, Apple continuerait de surveiller la localisation de l’utilisateur même si ce dernier a désactivé tous les paramètres et les applications qui lui permettraient de le faire. Pour cela, Brian Krebs a utilisé un iPhone 11 Pro tournant sous iOS 13. Il a montré une vidéo dans laquelle tous les paramètres de localisation (carte, Siri, services systèmes individuels) ont été désactivés manuellement, en ne laissant activé que l’onglet « données de localisation ». Il a ensuite mis l’appareil en mode avion. L’expert a constaté que l’icône de flèche apparaît dans la barre d’état quand bien même aucune application n’est ouverte. Brian Krebs n’a pas constaté le même problème avec un iPhone 8, pourtant tournant sous le même iOS 13. Il a pu ainsi tirer une première conclusion selon laquelle le problème proviendrait de l’iPhone11 et de son support WiFi6.

Jusqu’ici, Apple n’a émis aucun commentaire, à part une réaction à chaud d’un de ses ingénieurs qui a déclaré à Brian Krebs que l’icône de service de localisation apparaît pour les services système dépourvus de commutateur marche/arrêt. Dans tous les cas, cela semble être en totale contradiction avec la politique de confidentialité d’Apple, notamment que les utilisateurs peuvent désactiver toutes les applications de suivi et de collecte de données. Autre contradiction, le fait que l’iPhone 11 puisse encore suivre la localisation de l’utilisateur va à l’encontre du discours de l’entreprise qui place la confidentialité des données au cœur de sa politique. Au CES de Las Vegas, Apple avait même affiché un panneau pour affirmer son attachement à ce sujet. C’est le côté pile. Côté face, ce problème de confidentialité avec l’iPhone 11 n’est pas une première. Déjà en 2017, des rapports ont indiqué qu’un iPhone d’Apple ne s’est pas déconnecté du WiFi et du Bluetooth alors qu’il semblait l’être. L’entreprise a ensuite introduit un correctif. Dans tous les cas, Brian Krebs n’est pas en mesure de préciser s’il s’agit d’un bug et que s’il s’agit réellement d’une fonctionnalité du service système dépourvu de commutateur marche/arrêt. Mais les observateurs ont remarqué qu’Apple a accordé moins d’importance au sujet du respect de la vie privée lors de l'événement de sortie de l'iPhone11.

À lire aussi Les applications « Maps » et « Weather » d’Apple incluent désormais la Crimée dans le territoire russe

AUCUN COMMENTAIRE