Le projet de taxation des GAFA sur leurs chiffres d’affaires n’a pas fait l’unanimité au sein de l’UE. En effet, la France et l’Allemagne avaient projeté d’imposer aux géants du numérique une taxe sur les revenus qu’ils ont amassés dans les pays où ils opèrent. Cette mesure visait surtout les grandes entreprises GAFA (Google, Apple, Facebook et Amazon). Au lieu de cela, Paris et Berlin ont présenté lundi dernier un nouveau compromis pour la mise en place d’une taxe de 3 % basée sur la vente de publicités en ligne. Cette nouvelle taxe entrera en vigueur en 2021 et touchera surtout Facebook et Google. Le rapport stipule qu’Amazon, Airbnb et Spotify ne seront pas concernés.

Notons que le projet de taxation sur les revenus des GAFA a toujours été rejeté par certains pays membres de l’UE. Nous pouvons citer le cas de l’Irlande, la Suède et le Danemark. D’après les analystes, si ce projet de loi avait été adopté, il toucherait près de 180 grandes entreprises du domaine de la technologie, une opportunité qui aurait rapporté près de 5 milliards d’euros par an à l’UE.

Le projet de taxation des #GAFA a échoué Click to Tweet
À lire aussi Taxe GAFA : Bruno Le Maire en faveur de son report

AUCUN COMMENTAIRE