La semaine dernière, Cloudfare a connu une baisse de trafic considérable. Une panne au niveau de la plateforme a empêché ses clients de gérer leur trafic. John Graham-Cumming, le CTO de Cloudfare, a déclaré que cette situation montre encore la fragilité d’internet. D’après lui, la panne a été provoquée par un pic de son processeur après qu’un logiciel malveillant ait été supprimé. John Graham-Cumming a également souligné qu’Internet est capable de fonctionner grâce à son interconnexion, ce qui montre qu’il est également capable de tout réduire en même temps. De plus, le protocole BGP (Border Gateway Protocol) et tous les systèmes autonomes sont au cœur d’internet, car que les sessions BGP créent les relations d’interconnexion entre différents systèmes autonomes. Agelina Medina, directrice du marketing chez ThousandEyes, a indiqué que ce protocole a été conçu dans les premiers jours d’Internet pour mettre en place une chaine de confiance entre les fournisseurs de services internet et les universités pour ne pas mettre en doute l’intégrité de l’information reçue par leurs pairs.

L’Institut national des normes et de la technologie a déclaré que le BGP constitue le protocole de routage par défaut pour acheminer le trafic entre les domaines internet. Toutefois, les lacunes au niveau de la sécurité intégrée du système rendent possible le détournement de routage. Cloudfare a indiqué que les systèmes autonomes dépendent de la capacité de BGP à partager le routage. La mise en place d’un BGP plus sécurisé a déjà été étudiée, mais la complexité des systèmes autonomes déforme les propositions, car tous les systèmes existants devraient mettre à jour leur fonctionnement.

La panne subite par #Cloudflare a montré la fragilité d’internet Click to Tweet
À lire aussi Cloudflare présente Warp, son nouveau service VPN

AUCUN COMMENTAIRE