La Commission américaine sur l’égalité des chances dans l’emploi a invité cette année les entreprises de plus de 100 salariés aux U.S. à dévoiler leur salaire en fonction de leur origine et leur genre. Il s’agit d’une sollicitation non contraignante pour les sociétés. Intel figure parmi les premières à répondre positivement, même si actuellement elle n’a pas précisé la date. Cette décision d’Intel intervient au moment où l’entreprise traverse une période de polémique selon laquelle le salaire des femmes d’origine hispanique et afro-américaine sont victimes de discrimination salariale. Cette situation concernerait quelques États. Face à cela, Intel a débloqué une somme de 5 millions de dollars, dont 3.5 millions comme arriérés fiscaux et le reste pour ajuster le salaire de certains ingénieurs.

Malgré cela, la réponse positive d’Intel tranche avec celle des autres grandes entreprises américaines. Facebook, comme Google, publie régulièrement des données démographiques sur ses salariés, mais jamais sur la base de leur origine, ni de leur genre. De plus, c’est la première fois qu’une entreprise de la taille d’Intel accepte de publier des données aussi détaillées sur le salaire de leurs collaborateurs.

#Intel va dévoiler les #salaires de ses collaborateurs en fonction de leur origine et leur genre Click to Tweet
À lire aussi 4 facteurs clés pour mettre en place une usine d’intelligence artificielle

AUCUN COMMENTAIRE