Dans un livre intitulé « Competing in the age of AI », Marco Iansiti et Karim Lakhani, coauteurs et professeurs de l’Université d’Harvard, développent l’idée de la conception d’une usine d'intelligence artificielle. Il s’agit d’un concept qui fait l’objet d’une recherche intensive de la part de différents acteurs depuis des années. En quelques mots, il s’agit d’élaborer un process automatique de production d’applications et de logiciels à travers l’apprentissage en continu d’une AI. Pour ces derniers, le principe de l’usine AI consiste à industrialiser la collecte de données, la prise de décision, et l’analyse. Selon les auteurs, la mise en place d’un tel processus ne nécessite pas de disposer de moyens financiers et techniques conséquents comme Netflix.

Pour créer une usine IA, les experts citent quatre critères majeurs. Tout d’abord, il est important de disposer d’un « pipeline de données » performant. Il permet de collecter, nettoyer, intégrer, traiter et stocker les données d’une manière automatique et durable. Le deuxième facteur est celui du développement d’algorithmes dans le but de mettre en place la capacité prédictive de l’IA. Sur ce point, les systèmes IA se basent sur une des trois approches en matière d’apprentissage automatique : supervisé, non supervisé et l’apprentissage par renforcement. La technique supervisée nécessite l’intervention d’un humain pour la prédiction en utilisant des données étiquetées, contrairement à l’apprentissage non supervisé. L’apprentissage par renforcement est plus automatisé. Il suffit de fixer un point de départ et une fonction de performance à l’IA. Par contre, il est essentiel de tester régulièrement la performance de l’algorithme en mettant en place une plateforme d’expérimentation efficace. Enfin, pour finaliser la conception de l’usine IA, il faut moderniser l’infrastructure logicielle. En complément à ces quatre critères essentiels, les auteurs notent également l’importance de concevoir des API performantes. Ces fonctionnalités contribuent à la sécurisation des données en limitant les flux entrants et sortants.

Comment mettre en place une usine d’#intelligence artificielle ? Click to Tweet
À lire aussi L’intelligence artificielle pourrait remplacer 14% des emplois en France, voire 47% aux États-Unis

AUCUN COMMENTAIRE