Instagram fait actuellement partie des principales sources de revenus de Facebook. L’application a généré 20 milliards de dollars de revenus publicitaires en 2019, représentant plus du quart des revenus de Facebook l’année dernière. L’équipe d’Instagram a toujours su intégrer les publicités entre les contenus des utilisateurs. Les annonces publicitaires s’affichent généralement entre les histoires, dans le flux et au niveau de l’onglet de recherche.

Cette semaine, Google a également divulgué les revenus publicitaires de YouTube, qui s’élevaient à 15 milliards de dollars. Contrairement à YouTube, Instagram ne partage pas les bénéfices de ses revenus publicitaires avec les créateurs de contenus, et préfère contribuer financièrement dans les équipements et les tournages des créateurs.

Depuis quelques années, Facebook n’a pas lésiné sur les moyens pour aider la monétisation d’Instagram. Le géant américain a crée une plateforme d’achat permettant aux marques de vendre leurs articles directement via l’application. Instagram joue également un rôle important dans les offres de contenus des influenceurs qui connaissent actuellement un réel succès. Dernièrement, l’application a permis à certains créateurs d’accéder à un produit Facebook spécialement conçu pour aider à coordonner les accords de marque. De plus, la société prévoit de continuer à développer des outils destinés aux créateurs et aux marques pour augmenter encore plus leurs revenus publicitaires.

À lire aussi Bientôt la fin des « likes » sur Instagram ?
PARTAGER
Photo du profil de Léa Faure
Journaliste IT, IT Social

AUCUN COMMENTAIRE