IBM est actuellement en train de conclure les négociations concernant l’acquisition de Red Hat. Il y a quelques semaines, les deux firmes ont conclu une entente pour le rachat de Red Hat pour un montant de 34 milliards de dollars. Cette situation confirme la volonté d’IBM de proposer ses prestations à tous les service de Cloud public et privé. La firme a également annoncé le transfert de son portefeuille de logiciels sur la plateforme Red Hat OpenShift, le logiciel de Red Hat.

IBM aurait déjà optimisé plus de 100 produits pour OpenShift en les regroupant dans des « Cloud packs ». Il y a actuellement  5 Cloud Packs principaux pour les données, les applications, les intégrations, l’automatisation et la gestion multicloud. Ces technologies vont permettre aux clients d’IBM d’accéder aux services d’AWS et d’Azure sur la plateforme de Google Cloud ou via la plateforme Cloud d’IBM incluant DB2, WebSphere, API Connect, Watson Studio et Cognos. Jim Whitehurst, le PDG de Red Hat, a déclaré que sa firme exploite l’innovation avec les technologies basées sur Linux pour créer un outil de base des environnements de Cloud hybride. Toutefois, IBM a annoncé hier le lancement d’un service Red Hat OpenShift entièrement géré sur son propre Cloud public ainsi qu’une plateforme OpenShift sur IBM Systems y compris des ordinateurs centraux IBM Z et LinuxONE. IMB a également réalisé le lancement d’un nouveau service de conseil Red Hat ainsi que des services technologiques.

#IBM finalise l’acquisition de #RedHat pour une valeur de 34 milliards de dollars Click to Tweet
À lire aussi L’acquisition de Mellanox Technologies permettra à Nvidia de s’imposer sur le marché des centres de données

AUCUN COMMENTAIRE