Dans la journée d’hier, les sites web de l’Agence Nationale de la Sécurité des Systèmes d’Information (ANSSI) et du ministère de la Justice ont été indisponibles pendant une certaine période suite à la découverte de cas de piratages informatiques. D’après les sources officielles, les attaques auraient été menées par des hackers proches des gilets jaunes. Ces derniers ont également piraté les sites de certaines entreprises comme Carrefour, Axa ou Total sans pour autant causer de dommage au niveau des plateformes.

D’après le service de renseignement français, les attaques menées contre les sites de l’ANSSI et du ministère de la Justice se sont révélées sans effet. De plus, les experts ont descellé un certain degré d’amateurisme au niveau des actions perpétrées par les hackers. Ils ont remarqué que des pirates auraient voulu s’en prendre au CRS mais au lieu de cela, ils auraient hacké le site CRS.org, la plateforme de la Catholic Relief Service. Le mode opératoire des hackers s’est basé sur des attaques par déni de service DDoS. D’après FireEye, une société américaine spécialisée dans la cybersécurité, les attaques ont été menées par différents groupes d’activistes français. Les liens avec le mouvement des gilets jaunes ne sont pas à exclure selon eux.

Des #hackers qui seraient proches des gilets jaunes auraient piraté les sites de l’#ANSSI et du ministère de… Click to Tweet
À lire aussi La NASA, IBM et 45 autres entreprises accusent des hackers chinois pour vol de données

AUCUN COMMENTAIRE