Check Point Research a publié un nouveau rapport indiquant que des pirates russes ont récemment attaqué les systèmes informatiques de plusieurs ambassades européennes dans le monde. Les hackers auraient envoyé, par mail, des pièces jointes malveillantes déguisées en documents officiels du département d’État. La consultation de ces courriers malveillants a permis aux pirates de contrôler totalement l’ordinateur infecté en personnalisant TeamViewer, un service d’accès à distance très répandus. Le rapport stipule que les pirates ont ciblé les ambassades européennes se trouvant au Népal, au Kenya, au Libéria, en Italie, en Guyane, au Liban et aux Bermudes. Certains responsables des finances gouvernementales ont également été victimes de piratage. Ils auraient reçu des documents leurres adaptés à leurs intérêts qui les ont incités à ouvrir le courrier malveillant.

Pour le moment, les chercheurs de Check Point Research n’ont pas encore déterminé les motifs de ces attaques. Par contre, ils pensent que les hackers auraient pu être motivés financièrement. Malgré le fait que les attaques soient d’origine russe, les chercheurs ont déclaré qu’il est peu probable qu’ils aient été parrainés par le gouvernement russe. L’un des pirates connus sous le nom « Eva Picks » a déjà été identifié sur un forum de piratage et de cardage. Il a publié des instructions sur la manière de mener à bien ce type de piratage tout en conseillant d’autres utilisateurs.

Des #hackers russes ont ciblé des ambassades européennes à travers le monde Click to Tweet
À lire aussi Le géant du logiciel Citrix aurait été piraté par des hackers iraniens

AUCUN COMMENTAIRE