Par le biais du ministère des Finances, le gouvernement tchèque a proposé une taxe numérique de 7 % appliquée aux grandes entreprises numériques comme Google et Facebook. Cette proposition sera encore soumise à approbation du parlement. Dans le détail, cette nouvelle fiscalité concerne les revenus des publicités ciblées, la vente des données et le commerce en ligne sur les services et produits proposés aux utilisateurs. La taxe s’appliquerait uniquement aux entreprises qui réalisent un chiffre d’affaires global d’au moins 750 millions d’euros, ou 4.32 millions d’euros annuels, sur le territoire de la République tchèque. Pour être concernée par la fiscalité, l’entreprise doit compter au moins 200.000 utilisateurs.

Le ministère des Finances tchèque a déclaré que cette mesure reste temporaire jusqu’à l’adoption d’un meilleur accord entre l’UE et les entreprises technologiques. Mais pour son application, les autorités comptent vouloir percevoir jusqu’à 82 millions de dollars de taxes pour la première année, et de plus de 195 millions par an pour les années suivantes. Avec cette initiative, la République tchèque est en train d’imiter quelques pays européens sur l’application d’une taxe numérique.

À lire aussi Google va payer près d’un milliard d’euros de taxes et d’amendes à la France

AUCUN COMMENTAIRE