Cette semaine, Mustafa Suleyman, l’un des trois fondateurs de DeepMind, a affirmé sur Twitter qu’après avoir passé une décennie merveilleuse chez DeepMind, il a décidé de rejoindre l’équipe de Google. Pour le moment, Mustafa Suleyman n’a pas donné de détails concernant le poste qu’il va occuper. Toutefois, l’un des porte-paroles de Google a déclaré que sa mission impliquerait un travail sur la politique de l’Intelligence artificielle. Certaines rumeurs ont affirmé que Mustafa Suleyman avait été mis en congé par DeepMind. Cependant, cette information a été contestée par la société qui a affirmé que la décision provenait d’un accord mutuel visant à donner à Mustafa Suleyman un long congé après 10 années mouvementées passées au sein de l’entreprise.

Mustafa Suleyman a fondé DeepMind en 2010, en collaboration de Demis Hassabis (l’actuel PDG) et de Shane Legg (le scientifique en chef). Il a dirigé l’équipe chargée de la santé, qui a conçu un certain nombre d’algorithmes de santé innovants ainsi qu’une application d’assistance destinée aux infirmières et aux médecins. Il s’est également occupé de la gestion de l’équipe « DeepMind for Google » visant à exploiter les recherches de la société pour les intégrer dans les produits Google. Les raisons du déménagement de Mustafa Suleyman chez Google ne sont pas encore connues. Demis Hassabis, le PDG de DeepMind, a déclaré récemment que son entreprise est passée en quelques années du stade de startup improbable à celui d’une organisation scientifique majeure. D’après lui, son entreprise va utiliser l’intelligence artificielle pour renforcer la recherche scientifique. Même si DeepMind a accompli plusieurs innovations dans la recherche sur l’IA comme le succès de son programme AlphaGo en 2016, le laboratoire a également perdu beaucoup d’argent ces derniers temps. En effet, les revenus de l’entreprise ont atteint 135 millions de dollars en 2018 alors que les dépenses ont également augmenté pour atteindre 618 millions de dollars. Cette situation a fait que l’entreprise cumule actuellement une dette totale de près d'1,3 milliard de dollars. Malgré cela, Demis Hassabis a souligné que son entreprise se concentre surtout sur les recherches à long terme plutôt que sur les profits à court terme.

À lire aussi Quatre anciens employés licenciés par Google attaquent l’entreprise en justice pour des motifs de répressions antisyndicales

AUCUN COMMENTAIRE