Dans la journée d’hier, Google a déclaré avoir racheté la startup CloudSimple. Cependant, aucun détail sur le montant n’a été divulgué. CloudSimple était à l’origine un élément crucial dans l’écosystème Cloud de Microsoft, En effet, cette entreprise a été fondée par Guru Pangal, l’ancien propriétaire de la startup StorSimple acquise par Microsoft en 2012. De plus, il aurait également contribué à concevoir la plateforme Cloud « Azure » de Microsoft pendant une durée de 4 mois. Lors de la création de CloudSimple, Guru Pangal a également bénéficié d’un financement du fonds de capital-risque de Microsoft. CloudSimple fait partie des partenaires autorisés de VMware et permettait aux clients VMware de transférer facilement leur donnée sur le Cloud, car de nombreuses entreprises utilisent des produits VMware pour exécuter leurs applications les plus importantes telles que les logiciels financiers et les bases de données. De plus, le portefeuille client de VMware compte actuellement 500,000 entreprises. Certains analystes estiment que Microsoft voulait utiliser Cloud Simple pour importer le logiciel VMware dans l’Azure avec ou sans l’autorisation de VMware. Toutefois, Microsoft est arrivée à ses fins en négociant avec Michael Dell, le PDG de la société du même nom qui détient également majorité des parts dans VMware. Suite à cela, Azure a obtenu une autorisation officiel pour exécuter les logiciels VMware par l’intermédiaire de CloudSimple. En contre partie, Dell a nommé Virtustream, un concurrent de CloudSimple pour transférer le logiciel VMware vers Azure.

Google a compris que CloudSimple faisait partie des principaux acteurs dans le transfert de données VMware vers le Cloud. L’acquisition de CloudSimple, va permettre à Google de conquérir d’autres clients VMware ainsi que ceux qui ont utilisé VMware sur Microsoft Azure, là où CloudSimple s’est fait une réputation. Pour le moment, AWS reste la plateforme la plus prisée des clients VMware car c’est le seul Cloud qui dispose d’une équipe d’ingénieurs nommés par VMware et d’une équipe de vente commune issue d’un partenariat entre les 2 entreprises.

À lire aussi L’Allemagne ne va pas empêcher Huawei de déployer la 5G sur son territoire

AUCUN COMMENTAIRE