Dernièrement, le site Reuters a déclaré que Google a mis fin à son activité avec Huawei en lui retirant sa licence Android. Cette situation serait due à la décision du département américain du commerce à placer le géant chinois sur une liste d’entités qui ne pourront plus acheter la technologie à des sociétés américaines sans l’approbation du gouvernement. L’un des porte-paroles de Google a déclaré que pour le moment, Google Play et les protections de sécurité de Google Play Protect continueront de fonctionner sur les appareils Huawei existants. Toutefois, les nouvelles mises à jour seraient susceptibles ne plus être disponibles.

Face à la perte de sa licence Android, Huawei devra se limiter à l’utilisation de la plateforme Android Open Source Project (AOSP). Les appareils de Huawei ne pourront plus accéder aux nouvelles mises à jour de sécurité pour Android que lorsqu’elles seront disponibles dans l’AOSP. Huawei subit actuellement une pression permanente du président américain Donald Trump et par son gouvernement. Les autorités américaines craignent que le gouvernement chinois exploite les appareils de Huawei dans le but d’espionner les réseaux américains. Le service de renseignement américain a également mis en garde contre l’utilisation des appareils Huawei et ZTE depuis 2018. Malgré les restrictions subites par Huawei, la firme se dit confiante pour l’avenir. L’entreprise serait en train de développer son propre système d’exploitation dans le cas où elle ne pourrait plus utiliser Android et Windows.

#Google a décidé de retirer la licence #Android de #Huawei Click to Tweet
À lire aussi Google présente Translatotron, un outil capable de traduire instantanément un discours d’une langue à une autre

AUCUN COMMENTAIRE