Facebook a dévoilé hier un système de machine learning qui lui a permis de supprimer plus de 6 milliards de faux comptes l’année dernière. De plus, ce dispositif empêcherait également la création de millions de faux comptes tous les jours. Facebook a déclaré que cet outil a été utilisé depuis près de 2 ans et représente actuellement l’une des méthodes les plus avancées des plateformes de réseaux sociaux pour lutter contre les faux comptes.

L’outil en question fonctionne grâce à une technologie appelée « Deep Entity Classification » qui analyse les comptes Facebook actifs ainsi que leur comportement individuel au niveau de la communauté. Cet outil serait en mesure d’examiner des dizaines de milliers de fonctionnalités comme le nombre de demandes d’amis qu’un compte a envoyé ainsi que les groupes et les pages auxquels les profils sont abonnés. Le principal avantage avec ce système d’IA demeure dans sa faculté à évoluer au fur et à mesure des innovations créées par les spammeurs.

Bouchra Gharbaoui, le responsable de la science de données sur Facebook, a indiqué que l’outil a permis à la plateforme de réduire le nombre de comptes de spam de 27%. Elle a également ajouté que le volume des faux comptes sur Facebook est actuellement estimé à 5%. Toutefois, elle pense que les spammeurs trouveront toujours un nouveau moyen pour parvenir à leur fin, mais que Facebook s’est déjà préparé à cette éventualité. En effet, Bouchra Gharbaoui a déclaré que de nos jours, le cycle d’adaptation des spammeurs devient de plus en plus rapide. Cette situation pousse constamment Facebook à redoubler d’efforts pour assurer le bon fonctionnement de sa plateforme.

À lire aussi Tollé sur la décision de Facebook de permettre au journal de droite The Daily Caller de figurer dans la liste de ses partenaires en vérification des faits
PARTAGER
Photo du profil de Léa Faure
Journaliste IT, IT Social

AUCUN COMMENTAIRE