SpaceX, fondé par Elon Musk, a déployé ses premiers satellites du projet Starlink. Pour rappel, celui-ci ambitionne de mettre en place un réseau de milliers de satellites sur orbite basse, permettant d’offrir une connexion haut débit à faible coût pour n’importe quel endroit de la Terre. Si seulement 2 satellites en février 2018 puis 60 en mai 2019 ont été envoyés, Elon Musk a pu montrer sa satisfaction en envoyant un Tweet via Starlink. Dans sa publication, il a confirmé ainsi que les satellites sont opérationnels.

Les 60 premiers de la future constellation Starlink ont été mis en orbite par une fusée SpaceX Falcon 9, en mai dernier. Jusqu’à maintenant, trois des 60 satellites ne fonctionnent pas. Elon Musk a confirmé que le système ne marcherait pas en deçà de 400 unités. Sa capacité opérationnelle sera effective jusqu’à 800 satellites, même si le projet n’est viable économiquement qu’au-delà de 1000. Au total, Starlink prévoit de déployer 12.000 satellites sur orbite basse de la terre. SpaceX compte étendre ce chiffre en déposant une demande auprès de la Federal Aviation Administration (FAA) pour 30.000 satellites supplémentaires. De leur côté, les astronomes s’inquiètent de la présence d’un si grand nombre de satellites autour de la terre. Ils pensent que ces derniers peuvent interférer avec leurs observations scientifiques. D’ailleurs, l’Agence spatiale européenne a déjà évité une collision entre un satellite Starlink et son satellite Aeolus. Les craintes des scientifiques se renforcent d’autant plus qu’Amazon et One Web projettent aussi de déployer leurs propres flottes de satellites.

#ElonMusk sur #Twitter : les premiers satellites du projet #Starlink fonctionnent Click to Tweet
À lire aussi Le projet Starlink de Space X

AUCUN COMMENTAIRE