Comme convenu et décidé par le juge de district américain Alison Nathan, les discussions entre la Securities and Exchange Commission (SEC) et Elon Musk ont abouti à une résolution. Les conditions sont nombreuses, mais la balle est dans le camp du juge Alison Nathan. Rien n’est encore gagné pour les deux parties ! La décision annonce que le président de Tesla est libre d’utiliser Twitter, mais sous réserve de certaines restrictions. Elon Musk doit procéder à une demande de pré-approbation avant de publier des informations liées à la situation financière ou les chiffres de prévision de la société, etc.

Pour le moment, Elon Musk maintient toujours sa version : il n’a aucunement violé l’accord concernant le tweet des 500 000 voitures. Rappelons que l’affaire remonte en août 2018, la SEC a déposé plainte en affirmant que ce dernier a commis une fraude en valeurs mobilières. Musk a dû payer une amende de 20 millions de dollars et quitter son poste de président de Tesla pendant 3 ans. L’affaire refait surface à cause de ce tweet d’Elon Musk datant du 19 février et de l’accord conclu entre les deux parties.

#ElonMusk et #SEC concluent un accord, mais résolution en attente de validation Click to Tweet
À lire aussi La SEC a accusé Elon Musk d’outrage dans ses tweets

AUCUN COMMENTAIRE