La semaine dernière, Mark Zuckerberg a annoncé dans le New York Times qu’il souhaitait unifier ses trois plateformes de messagerie Facebook, WhatsApp et Instagram. Suite à cette déclaration, la DPC irlandaise (Data Protection Commission) a affirmé que le partage de données entre différentes plateformes pourrait nuire à la protection des données des utilisateurs. Dans cadre, la DPC a souligné que Facebook doit prendre toutes les mesures nécessaires afin de mener à bien la fusion des 3 plateformes. Selon eux, la firme doit fournir un briefing urgent sur la manière dont les 3 plateformes vont fonctionner, surtout au niveau du partage et de la fusion de données à caractère personnel.

Lors de l’acquisition de WhatsApp et Instagram, Mark Zuckerberg a promis à ses concepteurs une totale autonomie. Cependant, le PDG de Facebook a vite changé d’avis, ce qui a poussé les fondateurs des deux plateformes à quitter Facebook. De plus, ceux-ci accusent le réseau social de mettre en péril la confidentialité des données des utilisateurs. Depuis la fusion avec WhatsApp en 2014, les données des abonnés à la plateforme ont été exploitées par Facebook à des fins marketing. Les tribunaux allemands et anglais ont toutefois empêché Facebook d’utiliser les données des utilisateurs WhatsApp, ce qui a entrainé la suspension des flux de données liés au marketing en Europe.

Click to Tweet
À lire aussi Petit rappel de confidentialité sur Gmail  

AUCUN COMMENTAIRE