Donald Trump a indiqué sans une série de tweets publiés cette semaine vouloir commencer à surveiller Google de très près. Le président américain a montré son mécontentement après que Kevin Cernekee, un ancien ingénieur de Google ait révélé qu’il y avait un parti pris contre les conservateurs au sein de l’entreprise. Donald Trump a également souligné le fait que la plateforme de recherche mettrait tout en œuvre pour nuire à sa réélection en 2020.

Face à ces accusations, un porte-parole de Google a déclaré dans communiqué que les déclarations de l’ancien employé mécontent de Google sont fausses. De plus, il a souligné que Kevin Cernekee a été licencié pour avoir téléchargé des informations confidentielles. Le représentant de Google a ensuite indiqué que tout était mis en œuvre pour proposer des produits et services agnostiques, sans tendance politique. D’après lui, une distorsion des résultats à des fins politiques pourrait nuire à l’activité du géant américain entreprise tout en allant à l’encontre de la politique visant à fournir un contenu utile à ses utilisateurs.

#DonaldTrump surveille actuellement #Google de très près Click to Tweet
À lire aussi Twitter suspend un compte connu pour ses contenus complotistes après un retweet de Donald Trump

AUCUN COMMENTAIRE