Le général John Raymond, commandant des opérations spatiales de la Space Force des États-Unis, a fustigé dans une déclaration les manœuvres de deux satellites russes qui sembleraient suivre un satellite espion américain. Il dénonce le comportement déplacé et indigne d’une nation spatialement responsable. Les satellites russes se trouvent à moins de 100 miles de l’objet américain. Vraisemblablement, un satellite russe aurait été lancé en novembre. Il se serait ensuite apparié en deux satellites une fois sur orbite avant d’entamer sa « mission » de suivi du satellite américain. Le général John Raymond a déclaré qu'une telle manœuvre pourrait être potentiellement considérée comme « dangereuse ». Le gouvernement des États-Unis a fait part de ses préoccupations à son homologue russe, toujours selon le général John Raymond. La découverte de la curieuse manœuvre de la part des satellites russes est attribuée à Michael Thompson, un simple passionné de satellites et d’engins spatiaux.

Cet incident se déroule à un moment où la relation entre la Russie et les États-Unis connaît une tension majeure autour des questions syriennes, ukrainiennes et des allégations d’interférence dans les élections américaines. Le ministère russe de la défense n’a pas répondu aux allégations américaines. En décembre, il avait présenté cette mission de dédoublement du satellite comme une expérience pour évaluer l’état technique de ses engins spatiaux.

À lire aussi Apple projetterait de concevoir une technologie de satellites pour la transmission de données sans fil entre les iPhone
PARTAGER
Photo du profil de Léa Faure
Journaliste IT, IT Social

AUCUN COMMENTAIRE