Le Cybertruck de Tesla en vidéo dans les rues de la Californie soulève plusieurs questions

À peine quelques jours après sa présentation, le véhicule futuriste de Tesla, le Cybertruck, étalait déjà ses formes sur les routes. Une vidéo circulant sur internet montre un Cybertruck sur les routes californiennes que certains estiment être conduit par Elon Musk lui-même, ce qui n’est pas vérifié pour le moment. Au-delà de cette question, la vidéo pose plusieurs questions, notamment sur le respect de la réglementation de la voiture, mais aussi sur des sujets plus techniques.

Visiblement, le Cybertruck n’a pas de rétroviseurs latéraux, dont la présence est réclamée par les réglementations. Elon Musk a déclaré lors de la présentation du véhicule que ce dernier utilise des caméras de recul en guise de rétroviseurs. C’est tout à fait faisable, vu que Cadillac l’a déjà fait. En Europe, d’autres constructeurs comme Audi ont aussi utilisé les caméras à la place des rétroviseurs. Par contre, aux États-Unis, la réglementation exige la présence de rétroviseurs physiques, surtout celui du côté conducteur. Par ailleurs, le Cybertruck semble accuser un roulis important en abordant les virages. Ce qui reste assez surprenant, étant donné que les voitures Tesla offrent une condition de conduite très stable grâce à la position de leurs batteries. Il semble que le roulis provienne de son empattement trop large, qui va, d’ailleurs, à l’encontre de la réglementation. Mais ce n’est pas le seul aspect du véhicule qui soit en totale opposition avec les normes. Le Cybertruck est monté sur des roues qui dépassent les ailes, ce qui n’est pas autorisé aux États-Unis. Par contre, si Tesla décide de les rétrécir, cela ne ferait qu’augmenter le roulis. Tesla sera probablement dans l’obligation de revoir tous ces détails pour rentrer dans le giron de la loi.

À lire aussi Google recrute Mustafa Suleyman, l’un des cofondateurs de DeepMind

AUCUN COMMENTAIRE