La startup Cruise a dévoilé récemment un nouveau modèle de véhicule électrique destiné à assurer un service de covoiturage autonome. Appelé « Origin », ce véhicule sans conducteur a été conçu grâce à la collaboration de General Motors (la société mère de Cruise) et de Honda. Origin prend l’aspect d’une navette pouvant accueillir plusieurs personnes. Ce véhicule qui ne comporte ni volant, ni pédale, a été spécialement conçu pour rouler à grande vitesse. De plus, il est doté d’un habitacle spacieux avec des sièges positionnés en face à face comme ceux de certains trains. Kyle Vogt, le CTO et cofondateur de Cruise, a déclaré que chaque siège a été conçu pour répondre aux besoins des passagers avec des ports USB individuels. De plus, des écrans numériques se trouvant en hauteur permettront de renseigner les voyageurs sur leur trajet. Origin serait aussi doté d’un nouveau genre de capteur appelé « owl » ou « hibou » qui combine caméra et radar pour lui permettre de se déplacer en toute autonomie.

Dan Ammann, le PDG de Cruise, a affirmé que « Origin » n’est pas un concept, mais plutôt un véhicule de production que la société prévoit de déployer à grande échelle d’ici quelques années. Toutefois, il est encore peu probable de le voir circuler sur les routes publiques de si tôt, car ce véhicule ne respecte pas les réglementations fédérales américaines (FMVSS) qui spécifient les exigences de conception, de construction, de performance et de durabilité des véhicules à moteur. Dan Amman a indiqué que pour le moment, Origin ne sera utilisé que dans les environnements privés et fermés tels que dans les installations GM situées dans le Michigan ou dans l’un des campus de Honda se trouvant en dehors des États-Unis. Toutefois, Dan Ammann a mis l’accent sur le faible du coût du véhicule, car selon lui, ce modèle sera produit pour environ la moitié du coût d’un SUV électrique conventionnel d’aujourd’hui. Il a aussi ajouté que ce véhicule autonome a été conçu pour parcourir 1 million de miles soit près de 1,609,344 millions de kilomètres. La fabrication des navettes autonomes « Origin » sera assurée par General Motors bien que Dan Ammann n’ait pas donné de précisions concernant le lieu de production.

À lire aussi Les taxis autonome de Waymo enfin disponibles via l’App Store

AUCUN COMMENTAIRE