D’après une enquête réalisée sur 250 responsables IT d’OpsRamp, les compétences les plus demandées à l’heure actuelle sont celles sur DevOps. Paradoxalement, ce taux dépasse même les compétences considérées comme cruciales comme la certification cloud, l’apprentissage automatique, etc. Les chiffres résultants du sondage montrent effectivement que 64 % des entreprises IT recherchent des compétences DevOps, contre 61 % pour la certification cloud, 56 % pour la connaissance en industrie informatique, 50 % pour le développement, 47 % pour l’exploitation des données et 44 % pour l’apprentissage automatique. Essentiellement, la raison de l’engouement des entreprises pour DevOps est la capacité à livrer rapidement des produits dans les délais prévus.

Par ailleurs, l’étude a aussi fait ressortir des informations significatives. Par exemple, 64 % des entreprises éprouvent des difficultés à recruter des candidats de valeur. De plus, elles sont obligées de repenser constamment leurs pratiques à cause de l’apparition de nouvelles plateformes cloud dotées de micro-services conteneurisés. Cette situation les oblige à former indéfiniment leurs salariés pour s’adapter à une hybridation continue des technologies. Les auteurs de l’étude ont également émis quelques recommandations aux entreprises pour s’adapter plus facilement à DevOps. Ainsi, ils pensent qu’elles devraient se concentrer davantage à l'intégration des pratiques DevOps (planification agile, gestion de configuration, intégration continue, déploiements automatisés) dans leur processus de travail. Les entreprises doivent également faire attention à la dette dite « technique » de leur infrastructure informatique. Les solutions de contournement et l’accumulation des corrections peuvent, effectivement, entraver le flux DevOps. Par ailleurs, il est indispensable de considérer davantage les mesures de performance (désabonnement de clients, rapidité de déploiement, etc.) au détriment des indicateurs de performance qui ne mesurent que la santé globale de l’infrastructure. Enfin, la mise en place d’une bonne culture de travail (politique salariale, atmosphère conviviale, présence dans les événements, flexibilité de choix sur les technologies, etc.) est essentielle pour permettre à l’entreprise de fidéliser ses talents et de percer sur le marché.

À lire aussi L’utilisation de DevOps permet de développer et livrer les logiciels 208 plus vite

AUCUN COMMENTAIRE