Malgré les prédictions optimistes, les lunettes de réalité augmentée (AR) n’ont pas été adoptées par les utilisateurs. Pourtant, le futuriste Ross Dawson a prédit le contraire, notamment que les lunettes intelligentes pourront contrôler les machines et qu’il serait possible de voir des « humains augmentés ». À la place, Google Glass et Snap Spectacles font partie des pires technologies de la décennie. Google Glass a même été retiré du marché en 2015. Jusqu’ici, il semble que les utilisateurs ne soient pas encore prêts à adopter ces lunettes AR.

Après la sortie des effets Snapchat et du célèbre jeu Pokémon Go, certains observateurs comme le futuriste Gerd Leonhard ont prédit que les tablettes deviendront un support indispensable pour la démocratisation de la technologie AR pendant les années 2010. Cela ne s’était également pas concrétisé.

Les projectionnistes ont également prédit un grand avenir pour les véhicules autonomes dès le début de la décennie 2010. Même si certains constructeurs comme Tesla ont réalisé de grandes avancées en la matière en évitant des dommages corporels à ses conducteurs, la technologie de conduite autonome n’est pas encore au point pour donner une totale liberté aux utilisateurs. Une voiture autonome de Tesla s’est par exemple écrasée contre une voiture de police il y a moins d’un mois. Les véhicules développés par Uber et Alphabet ne sont pas encore prêts non plus à prendre les routes, malgré des tests avancés en Californie.

Des observateurs ont aussi estimé que les cryptomonnaies allaient prendre une importance grandissante. Finalement, les analystes les considèrent encore aujourd’hui comme un produit de niche. Le Bitcoin est trop instable pour attirer les investisseurs, dont certains ont perdu leur argent à la suite de piratages ou de fluctuation des cours de la monnaie virtuelle. Récemment, Facebook a lancé son projet de cryptomonnaie Libra, qui a ensuite conduit son PDG Mark Zuckerberg devant le régulateur du marché, le House Financial Services Commitee. Les législateurs ont lancé des critiques acerbes à l’encontre de Libra qui a vu le désistement de certains de ses gros partenaires comme PayPal et Visa.

La prédiction sur le développement de l’intelligence artificielle était aussi erronée. Certains scientifiques pensait que l’IA allait contribuer à réduire les biais humains. Pourtant, la technologie montre encore quelques lacunes majeures. Certains algorithmes se sont même montrés racistes ou sexistes. Même si la technologie est utilisée de plus en plus fréquemment, elle connaît encore quelques partis pris. Les chercheurs estiment même que l’IA peut induire des biais au même titre que les humains.

À lire aussi Les 6 prédictions essentielles pour que l’Europe réussisse à mettre en place son hégémonie technologique dès 2020

PARTAGER
Photo du profil de Léa Faure
Journaliste IT, IT Social

AUCUN COMMENTAIRE