La Chine déploie actuellement une technologie de reconnaissance faciale pour améliorer la surveillance de ses citoyens. Cette décision est contestée par plusieurs organismes de protection des droits de l’homme ainsi que par certains intellectuels locaux. Dernièrement, un professeur en droit chinois a déposé la première poursuite du pays concernant l’utilisation de scanners faciaux basés sur l’IA, suite à la décision d’un zoo privé d'utiliser la reconnaissance faciale au contrôle d’admission pour les détenteurs d’un laissez-passer annuel. Le professeur a déclaré au Quianjiang Evening News, un journal local de la province orientale du Zhejiang, que la collecte et l’utilisation de la biométrie faciale comportent encore des risques de sécurité. Il a toutefois précisé qu’il accepterait cette exigence du gouvernement, seulement dans un but d’intérêt public. La déposition de cette plainte a fait le buzz sur Weibo, l’équivalent chinois de Twitter. L’information a déjà généré plus de 100 millions de vues et 10,000 commentaires en moins d’une semaine, ce qui confirme l’intérêt des citoyens concernant les fuites potentielles de données.

Autre usage de la reconnaissance faciale en Chine : le paiement sans numéraire. Jusque là, les étrangers ne disposant pas de compte en banque chinois ne pouvaient pas bénéficier du service. La semaine dernière, Tencent et Alipay, les 2 des plus grands systèmes de paiement sans numéraire du pays, ont déclaré que les étrangers pourront maintenant effectuer des paiements via leur smartphone. Pour profiter de cette prestation, ces derniers doivent associer leur carte de crédit étrangère MasterCard, Visa, American Express, Discover Global Network ou JCB vers le service WeChat Pay de Tencent. Alipay, la filiale d’Alibaba, permet également aux visiteurs étrangers de transférer de l’argent sur une carte virtuelle prépayée émise par la Bank of Shanghai avec leur carte de crédit ou de débit internationale. Cette nouvelle constitue une aubaine pour les touristes étrangers en Chine, car le pays a été visité par près de 141 millions de touristes en 2018. De plus, MasterCard a déclaré dans une conférence de presse que cette innovation permettra aux 2,6 milliards de détenteurs de cartes MasterCard dans le monde d’effectuer des paiements à tout moment et n’importe où en Chine.

À lire aussi Jeux vidéo : 3 heures le weekend et 90 minutes en semaine d’après la nouvelle loi en Chine

AUCUN COMMENTAIRE