À travers l’Administration d’État pour la presse et les publications (SAPP), la Chine vient d’adopter de nouvelles règles contraignantes vis-à-vis des mineurs pour limiter le temps passer devant les jeux vidéo. Cette initiative concerne également la limitation des montants qu’ils peuvent dépenser pour les jeux d’argent en ligne. Désormais, les moins de 18 ans ne pourront plus jouer à des jeux vidéo pendant plus de 90 minutes en semaine et de plus de 3 heures les week-ends et les jours fériés. La réglementation prévoit également un « couvre-feu » entre 22 heures et 8 heures du matin pendant lesquelles les mineurs ne peuvent pas jouer. En ce qui concerne les montants qu’ils peuvent utiliser sur les jeux d’argent en ligne, les mineurs de 8 à 16 ans n’ont plus le droit de dépenser plus de 29 dollars par mois. Cette limite est fixée à 57 dollars jusqu’à 18 ans. Auparavant, les mineurs étaient déjà sommés de ne passer pas plus de trois heures par jour devant les jeux vidéo. La nouvelle réglementation fait partie des efforts du gouvernement chinois pour lutter contre la dépendance au jeu vidéo et à internet. Néanmoins, certains observateurs pensent que cela n’apportera pas des résultats notables tant qu’elle ne touche pas aussi les adultes, les plus concernés par la dépendance aux jeux.

Le SAPP collabore étroitement avec le ministère chinois de la Sécurité publique pour la mise en place d’un système d’identification centralisé des joueurs auquel les sociétés de jeu auront accès pour leur permettre de respecter la loi. Les entreprises peuvent se servir de ce système pour empêcher les mineurs qui ne correspondent pas aux critères d’âge de jouer à un jeu. C’est également un moyen pour le gouvernement chinois de mieux contrôler et appréhender les sociétés en cas de manquement. Et les sanctions peuvent être lourdes, au-delà d’un simple rappel à l’ordre. Cette année, le studio taïwanais Red Candle Games s’est vu retirer sa licence par la Chine pour son jeu vidéo Devotion qui contenait des images critiquant le président Xi Xinping. Actuellement, le jeu n’est plus disponible au niveau mondial.

À lire aussi La Chine installe un logiciel espion sur les téléphones Android de certains touristes

AUCUN COMMENTAIRE