Les entreprises qui veulent utiliser un certain niveau de ressources informatiques sur AWS ont toujours disposé du plan tarifaire dit des Instances réservées (RI). Ce dernier leur permet de commander des capacités de calcul en fonction de leur besoin sur le cloud. Mais le RI a un désavantage majeur : sa complexité. Pour y remédier Amazon lance un nouveau plan tarifaire, les Plans d’épargne. Selon Jeff Barr de AWS, ce nouveau plan offre les mêmes réductions que le RI, mais est mesuré en dollar par heure selon la puissance de calcul demandée pendant une période maximale de trois ans. Il s’agit, selon lui, d’une sorte de tarification à la demande. Les Plans d’épargne vont profiter en même temps aux entreprises et à Amazon. Les premières vont profiter des ressources nécessaires durant une période connue, tout en pouvant économiser de l’argent en achetant en gros. De son côté, Amazon aura plus de facilité à planifier les besoins de chaque entreprise en sachant à l’avance le niveau d’utilisation des ressources. L’apparition de ces nouveaux modes tarifaires ne va pas faire disparaître le RI. Mais il semble qu’Amazon veuille orienter progressivement ses clients vers les Plans d’épargne.

AWS propose deux types de Plans d’épargne. Le premier est le « Compute Saving Plans » qui permet aux entreprises de réaliser une économie de 66 %, la même que sur un RI classique. Par contre, cette option leur permet de déplacer des charges de travail d’une région à une autre sans que cela ait un impact sur le tarif. La deuxième option tarifaire sur les Plans d’épargne concerne l’instance EC2. Cette fois-ci, l’entreprise pourra réaliser une économie de 72 %, mais sans possibilité de migrer entre les régions. En contrepartie, il est possible de définir la taille de l’instance, ou de basculer d’un système d’exploitation à un autre (de Windows vers Linux, par exemple) sans affecter la remise.

À lire aussi Avec « Cloudlocal », Stackery permet aux développeurs AWS Lambda de debugger en local sur un ordinateur portable

AUCUN COMMENTAIRE