Les systèmes de reconnaissance faciale connaissent actuellement un développement fulgurant. Les autorités chinoises exploitent déjà ce dispositif pour la surveillance des lieux publics. Le New York Times a publié dimanche un rapport indiquant que le gouvernement chinois utiliserait une IA pour surveiller les Ouïghours, la minorité musulmane du pays. Cette technologie serait capable de reconnaitre les Ouïghours par rapport à leu apparence physique. L’IA serait également capable de déterminer si un individu appartient ou non à cette communauté. La mise en place de ce système de surveillance aurait été demandée par la police chinoise pour les aider à mieux surveiller la population Ouïghours. Le New York Times a indiqué que cette technologie sera déployée partout en Chine notamment à Wenzhou, Fujian, Hangzhou et Sanmenxia. Dans la ville de Sanmenxia par exemple, le système aurait identifié plus de 500 000 fois les membres de cette minorité ethnique en à peine 1 mois. D’après les rumeurs, la Chine aurait installé près de 200 millions de caméras de surveillance sur son territoire. L’année dernière, la police chinoise aurait déjà utilisé des lunettes intelligentes à reconnaissance faciale pour identifier des fugitifs et des criminels.

Ce n’est pas la première fois que la Chine utilise un dispositif de reconnaissance faciale pour surveiller la communauté Ouïghours. Ce dispositif aurait été opérationnel depuis 2017. Cette minorité ethnique a toujours été opprimée par le parti communiste depuis des années. Plusieurs d’entre eux auraient disparu dans des camps d’internement et on estime à près d’un million le nombre de personnes incarcérées dans des prisons spéciales.

Les autorités chinoises utiliseraient une #IA pour identifier des personnes appartenant à une minorité ethnique Click to Tweet
À lire aussi Google présente de nouveaux outils d’intelligence artificielle lors de la conférence Google Cloud Next

AUCUN COMMENTAIRE