L’année dernière, le cabinet d’étude Johnson & Johnson a fait part d’une étude visant à explorer les différentes manières qui pourraient réduire les risques d’AVC avec la détection précoce des rythmes cardiaques irréguliers. Le bureau d’études a déclaré récemment qu’il va travailler avec Apple dans le cadre d’un essai clinique appelé « Heartline » pour évaluer si les appareils de la marque peuvent contribuer à réduire les risques d’AVC. En effet, la concrétisation de cette étude s’est faite suite à un rapport de l’Université de Stanford qui a révélé que les fonctions de surveillance de la fréquence cardiaque irrégulière d’Apple Watch sont suffisamment précises pour être utilisés dans un environnement médical.

L’inscription à « Heartline » se fait actuellement sur le site web « heartline.com » pour les citoyens américains de 65 ans et plus qui possèdent une assurance-santé fédérale « Medicare » ainsi qu’un iPhone 6S ou plus récent. Ceux qui veulent y participer doivent également autoriser l’accès à leur donnée de réclamation « Medicare ». L’étude va se concentrer sur la détection précoce de la fibrillation auriculaire, un trouble qui se manifeste par un rythme cardiaque irrégulier pouvant provoquer une mauvaise circulation sanguine. De plus, cette pathologie est souvent l’une des principales causes d’AVC dans le monde. Dans le cadre de leur étude commune, Johnson & Johnson et Apple espèrent prouver que les applications et les fonctionnalités d’électrocardiogramme ECG de l’Apple Watch pourront aider à détecter la fibrillation auriculaire avant la manifestation d’un AVC.

Les participants au programme « Heartline » n’auront pas à se rendre sur un site d’essai clinique pendant la durée de l’étude. Ils peuvent y accéder à distance via une application dédiée. La concrétisation de cette étude pourrait aider à réduire les décès liés aux accidents vasculaires cérébraux. En effet, la fibrillation auriculaire est actuellement responsable de plus de 158,000 décès par an seulement aux États-Unis.

À lire aussi Apple ajoute une fonctionnalité d’achat en direct sur son outil de réalité augmentée Quick Look
PARTAGER
Photo du profil de Léa Faure
Journaliste IT, IT Social

AUCUN COMMENTAIRE