Apple a déclaré récemment vouloir limiter le fonctionnement des appels vocaux internet au niveau des applications de messagerie. Certaines applications utilisaient des outils spécifiques pour la collecte de données personnelles iOS en arrière plan. Cette initiative permettra à Apple de s’assurer à l’avenir que l’accès en arrière-plan soit utilisé uniquement pour les appels en VoIP, et non pour autre chose. Ce changement aura un impact important sur le fonctionnement des applications de messageries comme Facebook et WhatsApp. Les deux plateformes utilisent actuellement l’outil de développement Apple comme solution de contournements aux restrictions iOS permettant à une application d’exécuter des fonctionnalités en arrière-plan même si elle n’est pas activée. Les nouvelles restrictions d’Apple soulignent le fait que les développeurs ont jusqu’en avril 2020 pour mettre à jour toutes les applications utilisant l’API VoIP.

Ce changement a été annoncé par Apple lors du WWDC 2019. Cette initiative entre actuellement dans le cadre d’une campagne menée par Apple pour renforcer la protection de la vie privée. Malgré le fait que cette décision puisse entrainer des querelles avec certaines plateformes, Apple se positionne actuellement comme une entreprise axée sur la protection de vie privée et désireuse de mettre fin aux pratiques jugées contraires à l’éthique. L’un des porte-paroles de Facebook a affirmé dernièrement que le réseau social n’a jamais utilisé l’API VoIP de PushKit pour la collecte de données. D’après lui, cet outil vise surtout à offrir une expérience de message privée au niveau mondial.

#Apple compte restreindre l’accès aux #données en arrière-plan aux #applications de messagerie Click to Tweet
À lire aussi Apple accélère dans le domaine de la réalité augmentée et virtuelle avec de nouveaux recrutements

AUCUN COMMENTAIRE