Ce jeudi, Amazon a informé ses clients chinois que leur plateforme de commerce électronique en Chine sera bientôt fermée. La firme a déclaré que son site ne sera plus ouvert aux vendeurs tiers à partir du 18 juillet 2019 et qu’ils comptent revoir leur stratégie dans le pays avant de reprendre leur activité. Malgré le fait que la plateforme de vente sera fermée, Amazon a indiqué que son service de commerce en ligne sera toujours disponible via la plateforme Amazon Web Services. Amazon a également déclaré qu’ils vont continuer à exploiter une version limitée et moins cher de son abonnement Prime en Chine, mais sans les services de vidéo à la demande.

Cette décision d’Amazon montre qu’elle admet sa défaite face à ses principaux rivaux chinois, dont Alibaba et JD.com. Amazon a commencé à proposer ses services en Chine à partir des années 2000. Cependant, ils n’ont pas pu rivaliser avec ses concurrents qui proposent des frais de livraison peu couteuse et souvent gratuite alors que ceux d’Amazon s’élevaient entre 59 et 200 yuan. Cette situation a poussé les utilisateurs chinois à se tourner vers les entreprises locales comme Taobao et Alibaba’s Tmall. Un rapport du Wall Street Journal a indiqué qu’Amazon.com ne détenait que 6% du marché chinois du commerce électronique. Le journal a également affirmé qu’Amazon pourrait fusionner ses activités en Chine avec le site de commerce en ligne de kaola.com de NetEase. Une plateforme qui est surtout connue pour son partenariat avec Blizzard Entertainment pour l’exploitation de la version chinoise de World of Warcraft et Overwatch.

#Amazon compte fermer sa plateforme de commerce électronique en Chine Click to Tweet
À lire aussi Amazon prévoit aussi de lancer une flotte de 3 236 satellites pour fournir un accès internet mondial

AUCUN COMMENTAIRE