L’affaire Epstein continue de faire des « victimes ». Aujourd’hui, c’est le tour du directeur du MIT Media Lab, Joi Ito. Ce dernier a présenté sa démission immédiate de l’institution suite aux révélations du New York Times dans un courrier selon lequel il avait fourni de gros efforts pour cacher ses relations avec le milliardaire. Pour rappel, celui-ci est accusé de s’être livré à des viols répétés sur mineurs. Il était, pourtant, l’un des plus fervents donateurs du MIT Media Lab, mais également celui du fonds de capital-risque appartenant à Joi Ito lui-même.

Joi Ito a déjà exprimé des excuses publiques en août pour avoir accepté pendant des années des contributions venant de Jeffrey Epstein, lesquelles représentent près de 800.000 dollars. Cette situation a conduit à la démission de quelques employés du laboratoire, malgré plusieurs démonstrations de soutien. Le New York Times révèle, en outre, qu’Epstein aurait servi d’intermédiaire entre l’institution et des personnalités philanthropes connues. L’une d’elles serait Bill Gates. Celui-ci aurait confié au milliardaire la remise de ses dons au MIT Media Lab. Ses représentants ont émis un démenti formel.

#AffaireEpstein, #JoiIto, directeur du #MITMediaLab a démissionné Click to Tweet
À lire aussi Les autorités américaines devraient imposer des lois strictes pour réglementer les plateformes technologiques au lieu de sanctionner par des amendes
PARTAGER
Photo du profil de Léa Faure
Journaliste IT, IT Social

AUCUN COMMENTAIRE