Plusieurs grandes entreprises technologiques américaines ont signé une lettre commune adressée à la Maison Blanche demandant que les États-Unis restent dans l’Accord de Paris pour le climat. La liste inclut des entreprises majeures comme Apple, Adobe, Google, Hewlett Packard, Microsoft et Tesla. Dans la lettre, ces sociétés demandent au gouvernement américain de continuer à participer à l’effort mondial contre le changement climatique. Elles ont aussi précisé que la participation des États-Unis aiderait le pays à développer de nouvelles technologies qui participeront à un futur respectueux de l’environnement. Pour cela, les entreprises signataires estiment que le pays devrait définir des objectifs clairs pour stimuler les innovations allant dans ce sens. La lettre n’est pas contraignante pour le gouvernement américain, d’autant plus que les signataires n'attendent pas un retour positif, étant donné que ce dernier s’est toujours opposé aux initiatives visant à protéger l’environnement et le climat. Néanmoins, ces entreprises comptent mettre plus de pression sur les conservateurs pour qu’ils changent leur discours.

Même si la liste d’entreprises signataires de la lettre comprend plusieurs grandes firmes, un certain nombre de leurs pairs n’y ont pas participé. C’est le cas de Facebook et Amazon. La première a déjà pris de son côté des engagements environnementaux très ambitieux en visant l’utilisation exclusive d’énergie renouvelable pour ses activités au niveau mondial. De son côté, Amazon de Jeff Bezos est souvent critiquée pour sa prise de position médiocre à l’encontre du respect de l’environnement, même si la société a défini comme objectif de réduire de moitié son empreinte carbone sur ses activités d’envoi de colis d’ici 2030. Plusieurs opérateurs de réseau américains sont aussi absents de la liste, notamment Verizon, qui a déjà soutenu l’Accord de Paris, mais aussi AT&T, T-Mobile et Sprint.

À lire aussi Seuls 15% des DSI sont satisfaits de leurs technologies numériques

AUCUN COMMENTAIRE