Une étude menée par Kazimierz Kordylewski en 1961 a permis d’affirmer l’existence de 2 nouvelles lunes à proximité de la Terre. D’après lui, ces lunes se constitueraient de nuages de poussière qui sont invisibles pour les appareils scientifiques. Par contre, les particules individuelles qui composent ces nuages peuvent refléter la lumière du soleil, ce qui permet de les détecter facilement à l’aide de filtres polarisants. L’existence de ces deux lunes a aussi été prouvée par des astrophysiciens hongrois de l’université Eötvös Loránd dans une étude publiée dans les Avis mensuels de la Royal Astronomical Society.

C’est aussi grâce à J. Roach que la présence de ses nuages a pu être démontrée avec l’utilisation de l’Orbiting Solar Observatory de la Nasa. D’après les observations des scientifiques, les nuages de Kordylewski possèdent une forme en constante évolution, pulsation et tourbillonnement. De plus, ils s’étendraient sur plus de 100 000 km selon les estimations. La découverte de ces nuages interstellaires a permis de réaliser différentes études dans le but d’assurer la sécurité les futurs vols habités dans l’espace. Actuellement, le déploiement d’une mission spatiale pour étudier ces nuages est en cours de préparation.

Les 2 autres lunes supplémentaires de la Terre Click to Tweet
À lire aussi Chine : une lune artificielle à la place des lampadaires

AUCUN COMMENTAIRE