Face à la multiplication des attaques, les dépenses mondiales dans le domaine de la cybersécurité devraient augmenter de 12,4 % et atteindre 150,4 milliards de dollars cette année, selon ce cabinet d'études.

Face à la multiplication des cyberattaques et en particulier celles reposant sur des ransomwares, les organisations n’ont pas d’autres alternatives que d’augmenter leur budget cybersécurité selon un récent rapport du Gartner.

Le cabinet d'études estime que les dépenses mondiales en technologies et services de sécurité informatique et de gestion des risques devraient augmenter de 12,4 % pour atteindre 150,4 milliards de dollars en 2021. Les dépenses dans ce domaine ont augmenté à un rythme près de deux fois inférieur à celui de 2020.

Selon Gartner, les dépenses consacrées à la sécurité du cloud, aux services de sécurité, à la protection de l'infrastructure, à la gestion de l'accès aux identités, à la sécurité des données et autres devraient toutes augmenter d'au moins 7,4 %.

Selon ces analystes, cette évolution des investissements doit permettre aux entreprises de renforcer leur protection alors que leur périmètre ne cesse d’augmenter avec le travail à distance et l’intégration d’environnements cloud.

Il n’est donc pas vraiment surprenant de constater que le segment de marché qui connaît la croissance la plus rapide est celui de la sécurité du cloud, avec un accent particulier sur les Cloud Access Security Broker (CASB).

« Les organisations continuent de se débattre avec les exigences de sécurité et de réglementation du cloud public et des logiciels en mode SaaS », a déclaré Lawrence Pingree.

Le vice-président de la recherche chez Gartner constate « les premiers signaux du marché concernant l'automatisation croissante et l'adoption plus poussée des technologies d'apprentissage automatique (machine learning). Pour lutter contre les attaques, les organisations vont étendre et normaliser les activités de détection et de réponse aux menaces. »

publicité