Les écosystèmes de l’IoT peuvent être assez complexes et les opérateurs n'ont souvent pas toutes les capacités techniques pour fournir des solutions et des services de bout en bout. Pour y remédier, les opérateurs cherchent à développer leur offre de plateformes et de solutions logicielles en tant que service.

Le cabinet d’analyse GlobalData prévoit que les recettes des services IoT en Europe connaîtront une forte progression jusqu’en 2023, avec un taux de croissance annuel de 18 % et des recettes atteignant 96 milliards de dollars en 2023, contre 40 milliards de dollars en 2018. « La croissance dans la région est principalement tirée par le secteur des logiciels et des services, tandis que les recettes de connectivité resteront relativement faibles jusqu’en 2023, à 11 % environ », commente Sergej Gavrilov, analyste télécom chez GlobalData.

Mais ce n’est pas là l’enseignement principal de cette étude, car, étant en début de cycle, le marché de l’IoT ne peut que progresser. En fait, la quadrature du cercle pour les opérateurs est que « les écosystèmes de l’IoT peuvent être assez complexes et les opérateurs de télécommunications n'ont souvent pas toutes les capacités techniques internes nécessaires pour fournir des solutions et des services d'IoT de bout en bout à leurs clients », affirme le rapport.

Aussi, « pour rester compétitifs et trouver de nouvelles opportunités de revenus dans le domaine de l'IoT, les opérateurs télécoms se tournent vers les services, les logiciels et les dispositifs pour accroître leur portefeuille d'IoT et monter en puissance dans cette chaîne de valeur », déclare GlobalData dans une enquête prospective sur les revenus de l’IoT.

Développer des solutions pour les marchés verticaux

De fait, le marché ayant horreur du vide « de nombreuses entreprises de télécommunications s'efforcent de mettre à profit leurs capacités pour développer des solutions génériques qui peuvent être appliquées à différents projets IoT ou s'associer à des fournisseurs pour fournir des solutions à plus grande échelle », explique le rapport.

D’autres privilégient les partenariats pour répondre aux besoins de segments de marché ou de métiers spécifiques. Cette stratégie permet aux opérateurs de télécommunications d’élargir leurs offres à des marchés verticaux, comme l’a fait Deutsche Telekom, par exemple. L’opérateur allemand a élargi son partenariat avec SAP en 2018 pour inclure des solutions IoT pour la logistique en temps réel. En outre, certains opérateurs de télécommunications s'orientent vers un modèle interentreprises (B2B2G) afin de saisir de nouvelles opportunités de revenus. Par exemple, MTS a lancé en 2017 une plateforme IoT avec API ouvertes, qui est compatible avec diverses technologies IoT pour les entreprises et les entités gouvernementales.

Sources : GlobalData

PARTAGER
Photo du profil de Mourad Krim
Journaliste, IT Social

AUCUN COMMENTAIRE